• C4TM_aEWEAATQ_o

    La Régie Eau d’Azur fête ses 2 ans ! Ensemble, construisons le monde de demain, en sécurisant l’alimentation en eau de la Métropole Nice Côte d’azur.

    Christian Estrosi, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, est allé à la rencontre des employés de la Régie Eau d’Azur qui fête ses 2 ans.

    Retrouvez l’intégralité de son discours :

    «  Un début d’année,

    c’est comme une source,

    c’est comme le commencement d’une rivière,

    c’est l’occasion ou jamais de nous rappeler

    • à quel point nous sommes ensemble et pourquoi
    • à quel point nous sommes tous là pour accomplir la même mission, au service de nos concitoyens pour qu’ils vivent mieux, qu’ils bénéficient des meilleurs services, des tarifications les plus justes.

    Ce sentiment d’unité et de fraternité  vous  est naturel, comme l’eau qui coule de nos montagnes.

    Et depuis plus de deux ans, ce sentiment s’est notablement diffusé et renforcé.

    Les deux mots qui vous rassemblent, sont parmi les plus beaux de notre langue : l’eau et l’azur.

    Cet horizon vaut la peine que nous mobilisions  toutes nos énergies.

    En deux ans, que de chemin parcouru ! Je ne dirai pas que beaucoup d’eau  a coulé sous les ponts, mais je le pense…

    Lorsque nous avons pris la décision avec les maires de renoncer à la délégation de service public pour une gestion en direct, des craintes s’étaient  exprimées.

    Certains nous ont dit qu’on ne pourrait pas gérer cela tout seuls,  c’était trop compliqué,   trop technique…

    Mais nous avons tenu bon !

    Ces inquiétudes se sont évanouies, comme l’eau qui ruisselle finit par être absorbée par la terre !

    A l’origine de ce choix, il n’y a jamais eu la moindre idéologie, vous le savez.

    Ni libéralisme, ni étatisme, seulement du pragmatisme, et un immense respect pour  le travail formidable des femmes et des hommes de la Compagnie des Eaux depuis plus d’un siècle.

    Nous avons simplement fait confiance, à vous d’abord, bien sûr, confiance dans votre professionnalisme, confiance  en votre engagement.

    Confiance en notre administration pour gérer au mieux  ce qui a été tout de même, il faut le dire,  un bouleversement des habitudes.

    Confiance en toi, cher Hervé (Hervé Paul), qui t’es totalement investi dans  ce nouveau défi.

    On ne peut rêver plus belle mission que de faire circuler la vie.

    Etre «porteur d’eau » comme on disait jadis! Quelle belle expression !

    L’eau est notre bien le plus commun et le plus précieux.

    Elle gouverne l’histoire de nos villes et de nos villages.

    Aussi loin que l’on remonte dans le temps, vous avez toujours été à la pointe de ces progrès technologiques qui conditionnent les civilisations.

    Au début du 20e siècle, c’est grâce à vous que Nice a été terre d’innovation:

    • avec un système de purification de l’eau à l’ozone unique au monde à l’époque.
    • avec, à chaque fois, de grands travaux qui ont été autant de prouesses techniques : ponts, viaducs,  tunnels, canaux creusés dans la roche.

    Ce canal de la Vésubie qui fait notre admiration, et qui a été un travail de romain.

    Mieux qu’un discours, un chiffre permet de se représenter ce qu’ont été ces travaux : 2 milliards d’euros, l’estimation du coût  qu’engendrerait aujourd’hui la construction des 2.200 km de canalisations du réseau!

    Vous êtes les héritiers de cette histoire et vous en êtes fiers à juste titre d’autant plus que certains d’entre vous ont pris le relais de leur père ou de leur grand-père.

    Vous n’êtes pas seulement les conservateurs d’un patrimoine exceptionnel et dont plusieurs éléments sont d’ailleurs inscrits au titre des Monuments historiques.

    Vous êtes aussi les créateurs et les forces vives d’un patrimoine du 21ème siècle  qui va assurer l’avenir des générations futures.

    Ensemble, nous sommes en train de construire le monde de demain, en sécurisant l’alimentation en eau de notre Métropole:

    • grâce à des travaux d’envergure amplifiant les efforts de nos anciens, en rénovant, en redimensionnant, en recalibrant.
    • grâce aux investissements en faveur de l’énergie renouvelable et de l’efficacité énergétique.

    La réhabilitation du canal de la Vésubie dans le tunnel de la Roquette-sur-Var, constitue l’un de ces chantiers que nous allons mener à bien pour renforcer la pérennité de nos infrastructures.

    Au-delà de ce chantier,  nous sommes engagés dans une œuvre de longue haleine, avec de grosses opérations de mise en conformité et le renouvellement chaque année de 20 à 25 km de réseau (12 millions d’euros investis pour ce renouvellement).

    L’outil prédictif d’optimisation que nous avons créé, est une garantie pour l’avenir.

    Certains pourraient nous dire : pourquoi optimiser ? Ici la ressource est abondante, inépuisable.

    Et c’est vrai que la nature a été généreuse avec nous.

    Notre montagne est un formidable château d’eau. Les réserves de la nappe phréatique du Var sont considérables. Les sources et les cours d’eau sont nombreux.

    Tout cela nous a mis à l’abri de graves pénuries.

    En ira-t-il toujours de même ?

    A l’heure d’un dérèglement climatique qui s’accélère, nous  ne pouvons nous reposer sur ce seul avantage géographique.

    Il nous faut envisager tous les scénarios, y compris celui d’une sécheresse aggravée même si nous savons que nous serons sans doute moins touchés que d’autres.

    Plus que jamais, il faut regarder loin. Cette vision, vous l’avez toujours eu.

    Elle inspire le modèle de transition écologique dans lequel nous nous sommes résolument engagés.

    Tous nos efforts convergent en ce sens :

    - la programmation ciblée des travaux de renouvellement des réseaux, bien sûr, mais aussi :

    • la pose des compteurs individuels dans le haut pays pour une plus grande responsabilisation de chacun.
    • l’installation de capteurs de mesure de bruit pour pré-localiser de potentielles fuites et orienter vers une réparation rapide. Cette surveillance qui fait appel aux moyens les plus modernes, est un aspect important de la lutte que nous menons contre le gaspillage.

    Il y a  ce que nous entreprenons pour développer les énergies renouvelables.

    La microcentrale hydroélectrique que nous venons d’installer dans le secteur du Roguez sera très bientôt opérationnelle, une fois les réglages achevés.

    Elle se rajoute aux trois autres déjà posées sur le réseau.

    Grâce à ces quatre microcentrales, notre régie va produire autant d’énergie qu’elle en consomme.

    Elle sera bientôt autonome en énergie sur Nice.

    Ce sera la première et la seule régie de l’eau autosuffisante en France !

    Nous avons toujours été des précurseurs  et nous continuerons à l’être.

    Aujourd’hui, nous fêtons les deux ans de cette régie qui gère l’un des plus précieux trésors de ce territoire.

    C’est un moment d’émotion parce que cette régie offre l’une des images les plus fortes de cette solidarité qui est la nôtre.

    S’il fallait fournir une preuve, une seule, du bienfondé de notre communauté métropolitaine, de cette union entre gens de la montagne et gens de la côte, c’est la carte de la régie des eaux que je ferai valoir.

     

     

    Cette année 2017 marquera une nouvelle étape importante avec la reprise du service de l’eau potable dans 9 communes du moyen pays : Aspremont, Castagniers, Colomars, Falicon, la Roquette-sur-Var, Levens, Saint-Blaise, Saint-Martin du Var, Tourrette-Levens et une sur le littoral : Saint-Jean Cap Ferrat.

    En novembre prochain, ce sera une date importante, disons-le mot, ce sera un moment historique : la totalité du territoire métropolitain, en rive gauche du Var, sera dans la régie Eau d’Azur.

    Je souhaite également souligner la décision du Conseil d’administration, d’internaliser l’ensemble de l’activité clientèle au sein de la régie, depuis le 1er janvier 2017.

    Cela permet de maintenir :

    • le centre d’appel, de facturation et de recouvrement à Nice et, de ce fait, les emplois correspondants

     

    • la qualité de la relation avec les usagers par une bonne connaissance du territoire et de nos métiers

    Là aussi la transition des équipes et du système d’information s’est passée sans difficulté et ceci grâce au travail préparatoire important fourni par l’ensemble des équipes, et à la motivation pour notre projet des derniers arrivants transférés de l’entreprise Veolia

    Notre régie est aujourd’hui le plus important service d’eau des Alpes-Maritimes.

     

    C’est l’aboutissement d’un long processus amorcé dès 2008 :

    • pour assurer à tous le meilleur niveau de service au prix le plus bas possible.
    • économiser la ressource et la répartir équitablement.
    • mutualiser les moyens.
    • maintenir les emplois.
    • préserver la proximité souhaitée en particulier par les élus de la montagne.

    Cette réussite c’est d’abord la vôtre.

    Tous les engagements pris ont été tenus :

    • Tenus par la Métropole avec la conclusion d’accords collectifs qui reflètent la qualité du dialogue social.
    • Tenus par vous qui avez fait de ce grand projet, votre projet.

    Pour  de nombreuses collectivités françaises, nous sommes aujourd’hui une référence.

    Conclusion : Depuis des millénaires, le château d’eau du Mercantour alimente le littoral. Il y apporte la vie.

    Cette vie conditionne tout notre développement.

    La mutualisation que nous avons entreprise,  est à l’image de ce don magnifique de la nature.

    En faisant vivre notre régie des eaux, vous êtes les garants de cette générosité. »